la police vous parle , oui vous les reacs et autres

On a vu sur les internets , les réactionnaires et autres UMP en mode FN couiner : Twitter aurait censuré comme jamais en France, pire que la Chine . Des twittos auraient donc été exécutés, alors qu’ils ne faisaient -excuse souvent présentée- qu’exprimer leur pensée.

Louis_phillipe_74

réactionnaire hystérique

Pauvres réactionnaires. Ils oublient une chose , c’est que depuis un an le climat s’est aggravé dans notre pays. Les jeunes gays et moins jeunes sont victimes d’agressions sur les réseaux sociaux, de menaces et autres. Là le réactionnaire va crier “liberttaaaaaayyyyy de penser” . Bah non ducon flétri, ce sont dans ces cas là des menaces et autres. Des choses répréhensibles par le code pénal.

Quoi de plus logique alors que des comptes twitter sautent en nombre, si le nombre de plaintes et de signalements a augmenté.

Voilà donc un peu d’informations, et la source c’est FLAG, l’association des policiers et gendarmes LGBT. leur propos est en italiques.

Avec 253 crimes et délits commis à raison de l’orientation sexuelle ou l’identité de genre de la victime, les chiffres de la police sont sans commune mesure avec la réalité de l’homophobie et de la transphobie vécue par les personnes LGBT dans notre pays. Comparés à 2012, ils occultent totalement la remontée des violences verbales et physiques LGBT-phobes constatées par les associations en 2013 pendant le débat sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe.

Ces chiffres sont en réalité assez conformes aux résultats de l’enquête sur les personnes LGBT publiés en 2013 par l’Agence des droits fondamentaux qui indiquaient que seules 10 % d’entre elles se sont senties suffisamment en confiance pour signaler un cas de discrimination à la police et seules 22 % d’entre elles ont signalé des cas de violence ou de harcèlement.

La France n’échappe donc pas à ce phénomène en Europe. Trop de personnes appréhendent de déposer plainte lorsqu’elles sont victimes d’infractions pénales, ce qui nécessite donc une sensibilisation des policiers et des gendarmes pour une meilleure prise en compte de ces plaignants. C’est par ailleurs ce que souligne la feuille de route de l’Union Européenne contre l’homophobie et les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Pour Flag !, face à un tel constat, une enquête de victimisation des personnes LGBT est nécessaire pour disposer d’une vue plus large de la réalité de l’homophobie en France.

Donc les réacs doivent comprendre une chose: il y a un pays qui leur est dédié , c’est la Russie de Poutine où les violences contre les gays sont souvent excusées par la police et la justice du fait de lois homophobes… La France ce n’est pas ça, ils sont minoritaires, leurs cris, leurs haines ne sont qu’un phénomène visible mais pas du tout majoritaire, loin de là.

 


Submit a Comment