Au secours: On se croirait en septembre 2007.

L’ami Sarkofrance est devenu blogueur d’opposition. Il a une dent qui a poussé subitement contre Valls. Il n’en reste pas moins quelqu’un de bien (sarkofrance hein..) , personnellement je suis dans l’opposition constructive à cette chose politique molle, que j’ai appelé un jour “Mollchevik“.

barbier_france_paresseuseManuel Valls a donc annoncé sa politique générale hier à l’assemblée après 12 minutes de vide, et blabla en mode “YAKAFOKON” avec parfois de rares mots généreux sans doute placé là pour émouvoir. Je résume : des cadeaux, des exonération de cotisations dont on sait au moins depuis 2006 qu’elles sont sont non contrôlées , et dont l’efficacité et la distribution sont douteuses . Tout cela constaté par la cour des comptes dans deux rapports tombés dans l’oubli.

Valls annonce aussi la quasi exonération de cotisations des emplois rémunérés au smic.  Comme je l’ai dit dans twitter, on va voir des emplois “intellectuels” (webmaster, cm etc..) payés au smic ou juste au dessus et de peu. Les effets d’aubaine ça fonctionne toujours , l’inventivité humaine étant ainsi faite. On trouvera toujours quelqu’un pour dire – et c’est hélas vrai- que c’est mieux que pas d’emploi du tout. Mais c’est aussi moins bien que le salaire normalement dû pour de tels emplois. Tout cela va accentuer la smicardisation du monde du travail.

On annonce et ce n’est pas idiot dans le contexte actuel, une réduction de cotisation salariés qui va rendre du salaire net et donc du pouvoir d’achat.  On arrive a un montant de 40 ou 42€ par mois pour un smicard. C’est peu en absolu, mais pour ces gens qui sont dans les frais bancaires (bah oui Moscovici est passé par là)  et autres factures qui explosent.. ça fera un peu de bien.

Mais ce sont encore des exonérations et donc qui va remplir le trou financier ? Qui va payer ? Je vous le donne en mille : Tout le monde, on annonce 10 milliards d’économies  en 3 ans  sur le “social” ou la “sécurité sociale” . C’est Rebasamen qui l’a dit sur Canal+ lors d’une audition par une bande d’éditocrate alors en mode “pluie de sperme”.

On va réduire aussi le taux de l’Impôt sur les sociétés de 33 a 28%, oubliée la promesse d’impôt plus faible pour les PME/TPE de la campagne de F.Hollande en 2012. Ca doit correspondre à aux mots du premier ministre, dont la forme est en effet nouvelle : il répond du tac au tac aux UMP, ça promet. Mais “Vérité, efficacité, confiance” pour valider des renoncements de promesses de campagne, là c’est autre chose.

Rien sur la lutte contre la fraude fiscale , rien de rien. Toujours rien, forcément à force on va finir par se poser des questions..

Tout le monde a donc réagi…. parfois en prenant l’air étonné. Mais quel suspense ? tout cela était un faux suspense, parfois organisé par les députés socialistes eux-même.

J’ai observé dans les rezosocios des fantasmes su sujet de 80 députés PS qui auraient changé de  <ù`^ù^$ù`$^ù@@@^$^->  cédant subitement à la mandoline de Robespierre 2.0.  On a aussi ici ou là fantasmé au sujet de EELV faisant pareil : EPIC FAIL les choses comme “une nouvelle majorité”  sont plus compliquées que ça: Il  a des personnalités diverses, de l’arithmétique et surtout une France de droite qui n’est pas marxiste, ça va rendre les choses plus compliquées pour certains…

Ce lot d’annonces par Manuel Valls ne sont pas le fruit de quelques jours de cogitations. C’est prévu et étudié depuis quelques mois, c’est la suite de nominations, de rapports et autres pour répondre à la demande de la commission de Bruxelles. Il ne manque plus que l’annonce d’un statut dérogatoire au code du travail pour les “entreprises de croissance” (avec comme Lamy l’excuse du vilain chômage) pour licencier en 7 jours clés en main. On nous annoncera bientôt aussi qu’il faut  forcer les fainéants en ASS/RSA à travailler et autres délices sortis des têtes d’oeufs en cabinet en adoration devant les rapports OCDE et autres.

Fait remarquable ,  on annonce un durcissement des conditions d’accès à l’ASS. L’ASS c’est le pactole de 480 euros des fins de droits “assedic”. J’en suis: On est encore dans pole emploi,mais c’est l’état qui nous paye cette odieuse rente qu’on doit redemander tous les 6 mois en courbant l’échine… J’ai fouillé dans google : ça revient tous les 10 ans : 1995, 2005, 2014. Ca doit être un cycle infernal.. avec les mêmes mots : gel, durcir et autres formules pour désigner ces précaires comme des obstacles à la croissance… On parle aussi de geler l’augmentation de la dite allocation déjà mangée par l’inflation réelle.

 

On se croirait en septembre 2007. Epoque où le Monde glapissait dans ses éditoriaux sur le coté réformateur de Nicolas Sarkozy, on lit désormais selon le journal du soir qu’il faut garder le cap, passer aux actes sans trembler. 

Tout cela est pénible non ? et il parait qu’on doit dire la vérité selon le premier ministre: Voir Jean-Pierre Jouyet à l’Elysée me rappelle justement Septembre 2007.

 

 

 

.

(l’illustration n’a rien à voir ou si en fait).

 


Submit a Comment