Tadaaaaaam, vous l’avez lu ici , mais aussi dans la presse bien informée , les bigots attaquent : Ils veulent filtrer les contenus des bibliothèques municipales. Hier soir dans l’emission mot-croisés de France 2 , le débat portait sur la famille avec le mot rupture dans le titre…

Yves Calvi qui fut choqué à certains moments par diverses réponses de Morano et de Nicolas Dupont-Aignant  - je tiens à le préciser, la chose pouvant surprendre- , a questionné Olivier Besancenot sur ce sujet des militants catholiques qui veulent filtrer les livres, des bibliothèques municipales.

Un bibliothèque municipale n’est pas dans une école, elle est accessible aux adultes. Mettez vous ça dans la tête cher lecteur, retenez le , et regardez cette extrait où Besancenot a très bien expliqué ce qu’ils se passait: Des obscurantistes à l’oeuvre organisant  un procès contre l’éducation nationale.

 

il explique de manière simple, et avec une justesse remarquable ce qui se passe et que donc que ces réactionnaires là disent “va falloir aller chercher dans les bibliothèques les bons livres et les mauvais livres” . NDA se gratte l’oeil et se demande ce qui se passe.

Vous avez donc entendre Nadine Morano qui explique le fond de sa pensée : “oui, oui , ça ne me dérange pas moi, ça ne me dérange pas moi” . Besancenot “mais pourquoi pas les bruler ?” . On parle là des bibliothèques municipales visées par les bigots, vous n’oubliez pas. Morano “ça concerne l’école (..) on parle de l’école maternelle” . 

Mode de fonctionnement des moisis : mettez un gamin à un endroit, hop interdit d’avoir tel livre, éloignez les gays de 500m ou 10 Km (on va y arriver).  Tout se met en place dans leurs cervelles moisies. On remarquera le silence gêné de Nicolas Dupont-Aignant sur ce sujet.

Donc soit Morano est complètement idiote, soit elle fait volontairement la confusion des choses et veut filtrer les contenus des bibliothèques des adultes au nom de la protection des enfants hauts de 90 cm se promenant tranquillement et surtout tout seuls dans les bibliothèques municipales. Chacun l’aura compris, comme le dit Boutin, des digues ont cédé.

Le plus cocasse dans tout ça c’est que Morano a expliqué qu’elle était concernée par ce qu’elle avait des enfants. On parle ici, je le rappelle des enfants niveau primaire ou maternelle. Chacun pourra juger de l’éventuel niveau “maternelle” des enfants de Nadine Morano à cette adresse, la photo datant de 2008 soit il y a 6 ans.

Des digues ont cédés, oui ça doit être des pans entiers de matière cérébrale de l’ancienne ministre de la famille qui se sont affalés hier soir. La chose était tellement violente que dans twitter, j’ai vu des gens plutôt libéraux  mais néanmoins sympathiques  exprimer le fond de leur pensée devant le niveau de nullité extrême de la droite dans ce débat :

fabrice_pelosi_NPA_like

N’oubliez pas : on parle ici de gens de droite ancien ministre de la famille, qui veulent donc filtrer les contenus des bibliothèques municipales.

Nous en sommes là, et va falloir se bouger.