il ne se passe pas un jour dans twitter sans qu’on me parle d’insécurité culturelle. Meme quand je parle de démographie.

Ce serait un truc de mes “amis” de la gauche populaire. Déjà je me découvre des amis, il parait qu’ils adorent discuter avec les bobos de Terra Nova, ça me rappelle que je fois faire un billet sur Terra Nova aussi.

Alors insécurité culturelle ?

Voyons j’ai une formation scientifique, 2 mots : Regardons les .

Insécurité ? mon petit Robert me dit : Conditions exposant à un danger, à des risques. L’insécurité routière. Insécurité informatique, liée à la cybercriminalité. Insécurité alimentaire, créée par la faim, la crainte de la famine.

Ah ça me dit des trucs, je lutte aussi contre des salopards de délinquants informatique. Il m’arrive de bouffer des trucs avec du gluten qui me rendent malade, donc je connais tout ça.

Il y aurait donc un danger culturel ?

Une sorte de gluten culturel qu’on met partout et qui génère des troubles, voire même peut vous tuer ? Le gluten en glutamate c’est un truc qui sert à faire croire qu’il y a du gout. Donc du fake, du faux, de l’illusion.

Donc une illusion de culture, qui en fait fait mal, et est dangereuse ?

Bah oui , mes chers lecteurs cultivés ( je n’ai pas écrit bobo remarquez le): La TNT vous connaissez ?  Ces nouvelles chaines qui balancent de la merde et qui occupent donc l’espace culturel des gens ?  Oui y’a pas que TF1 et ses trucs merdeux : il y a pire a coté. Morandini n’est pas seul. Voilà ce que je veux vous montrer en exemple :

 


MICKAEL VENDETTA : Best Of 1 Les Anges de la… par NRJ12

Voilà donc, des milliers de gens, des millions n’ont que ça comme CULTURE ! par ce qu’ils n’ont pas les moyens d’aller au cinéma, qui est à 50 km de chez eux et ne veulent pas forcément voir des trucs d’arts et d’essai provoquant des orgasmes dans Telérama. Ca ne fait pas d’eux des fascistes ? Compris ?

Il ne savent pas que le service public audiovisuel propose des programmes culturels sympas à des heures normales. Forcement , ils ont vu de l’opéra en allemand à jeun sur ARTE, ça peut choquer. Voilà le probleme: l’absence de culture populaire ou de popularisation de la culture. L’Opéra ce n’est pas mal, ce n’est pas sale, ce n’est pas indigeste. Mais faut expliquer les choses, faire la pédagogie de la chose culturelle et si on aime pas, on est pas forcément un nazi quand même ?

Cette culture c’est aussi utile que le reportage animalier de l’après midi sur France 5. Ou bien, aussi utile que des reportages sur des populations diverses et variés de partout sur la planète. Oui, ça aussi c’est la culture : Savoir où on est , où on va et qui nous sommes. On est cultivé quand on sait d’abord qui on est.

L’insécurité culturelle c’est donc être exposé à un danger . Donc être exposé au danger de la sous-culture Morandini-NRJ12-NT1-W9 . Cette sous-culture qui rend con quand on n’est pas armé pour la comprendre complètement dans son aspect méprisant. C’est hélas le cas de beaucoup d’habitants de notre beau pays. C’est un problème de manque d’éducation populaire, populaire au sens du plus grand nombre et accessible au plus grand nombre.

Et ensuite qu’est ce que la culture ? le clown ? l’opéra ? le marionnettiste ? le reportage sur France5 l’après midi ? La liste est non exhaustive.

Donc faire chier le monde sur cette expression d’insécurité, c’est fabriquer des faux problèmes avec des mots et formules pour diplômés en lettres. Le vrai problème c’est d’étendre la culture au sens large, l’éducation populaire. Donc de faire bosser les professionnels de la culture, de leur donner des opportunités, de les créer.

Et si j’écris ça je suis FN ? qu’on me le démontre.