Tadaaaam revoilà l’idée du travail obligatoire pour les bénéficiaires du RSA. Depuis 2011, avec insistance , les UMP devenus Ripoublicains proposent que les bénéficiaires du RSA fassent  des heures de travail chaque semaine, par ce que selon eux toute aide implique une activité en retour. Le jour où ces cons vont dire aux handicapés qu’ils peuvent eux aussi faire du “bénévolat” n’est pas loin, vu le niveau de putréfaction de leur cervelle.

Vous allez le voir il faut vraiment avoir du fromage blanc dans le crâne pour avoir de telles idées. Mais cela peut s’explique quand dans notre (sic) beau pays, des sondages aussi cons que celui cité ci-après posent des questions idiotes entrainant des réponses idiotes.

chomeurs_faineants

Ces pauvres sondés doivent penser qu’il existe 2 ou 3 millions d’emplois planqués sous le tapis dans un coin et que ces fainéants de chômeurs ne les trouvent pas. On se demande en effet comment de telles idées débiles sont mises dans la tête des gens. Vous avez surement un voisin, un parent , un pote ou une copine qui pense la même chose: secouez-les avant que leur cervelle ne se fige définitivement.

Voila le conseil départemental de droite du Haut-Rhin, qui “innove” et propose que les bénéficiaires du RSA (le département paye le RSA avec l’argent de l’état)  effectuent   ” Sept heures par semaine, ce n’est pas énorme. Je suis sûr qu’on ne me manquera pas d’activités, il y a plein d’associations qui manquent de bras » Vous avez bien lu, 7h par semaine. Passons sur le fait que du bénévolat forcé, c’est pas du bénévolat. Mais en droit européen on ne peut pas forcer les gens à travailler, car ça rappelle d’affreux souvenir d’époques avec uniformes, SS etc.. Nos zozos Ripoublicains tordent donc le sens des mots… les allocataires auront l’obligation de présenter tous les trois mois  l’attestation prouvant qu’ils ont bien effectué les sept heures de bénévolat. Dans le cas contraire, on suspendra le paiement de leur RSA.

Faisons dans l’odieux, imaginons que ça soit une bonne idée, oui soyons fous: le département , et d’autres le font : Wauquiez est hystérique dans les médias, en mode “vous voyez c’est possible, on peut le faire donc ça marche lutter contre l’assitanaaaaaaaaâaaaaaaâ” [voix de ca^Wonard requise]. les collectivités locales LR vont donc trouver des associations, service public local, ou même entreprises volontaires.

Toi aussi organise le STO 2.0 en France.

Imaginons que Kevin Michu, 35 ans, est bénéficiaire  du RSA (460e). Le pauvre Kevin était dévelopeur Web mais a été licencié et remplacé par un auto-entrepreneur-Millenial payé 2 fois mois cher, puis de CDD de 15 jours en CDD de 15 jours et chômage , il est sorti en 2 ans du régime général de l’assurance chômage et pole-emploi a fini de lui proposer des réunions loufoques ou de se foutre de sa gueule.  Il est désormais l’heureux bénéficiaire du RSA ne pouvant toucher l’ASS ( 50€ de plus par mois)  car il n’a pas effectué assez d’heure de travail ces 10 dernières années. Il a beau caresser le colifichet (pin’s) du MEDEF et crier “emploi, emploi, emploi” 3 fois devant son miroir, l’emploi n’est pas comme Betteljuice, il ne vient pas.

Rooooaaarrrr tu vas travailler fainéant de chômeur !

Rooooaaarrrr tu vas travailler fainéant de chômeur !

Kevin Michu reçoit un courrier de son département. Celui-ci lui dit qu’il doit désormais effectuer  obligatoirement 7H bénévolement d’accueil à l’Association ZGLUB [nom totalement inventé] pour aider les gens. Il a reçu un courrier signé du président du département, qui lui dit que le Departement ne lui versera plus son RSA s’il n’effectue pas le travail dû en réponse à l’engagement de la collectivité.

Il se rend donc chez ZGLUB, le jour du RDV (prévoir donc un planning) . Il se dit, merde, le salarié qui fait déjà ça? on en fait quoi ?ah ce n’est pas grave il est vieux, il part à la retraite.. ou est déjà mort d’un cancer vu que l’association (qui se transformera en entreprise) traite des déchets industriels d’une usine SEVESO, c’est du recllllâaaasement.

Il faut déjà former Kevin, par ce qu’il ne sait pas forcement ce que ZGLUB apporte comme services et comment accueillir les gens souvent dans la mouise comme lui. Donc premier problème, la formation. Ensuite Kevin doit 7h , tout comme X,Y,Z, et W dans le meme cas, et affectés dans la même ZGLUB (donc prévoir la distribution du stock de bénévoles). On doit donc planifier leurs interventions. Et aussi les encadrer, que faire s’il ne viennent pas ? et s’ils ont des questions lors de leur mission ? Autre problème et pas des moindres: Juridique: quel sera le statut de Kevin? titulaire du RSA avec subordination (horaires et mission, présence sur un lieu imposé) il est donc en droit de poursuivre celui qui est de facto son employeur pour .. réclamer un contrat de travail et un salaire. Imaginons aussi que Kevin soit malade, il a une grosse envie de vomir. Il vomi sur un client de ZGLUB qui attrape une diarrhée explosive, celui-ci va se plaindre ZGLUB , celle-ci est responsable, et devra donc prévoir des trucs et process : Bon courage. Et finalement ZGLUB lit son CV et comprend que Kevin est doué en informatique, elle le refile à d’autres associations du coin pour qu’il fasse bénévolement du dépannage de leur informatique…en lieu et place du stagiaire remercié illico-presto: le sauvageon était en effet payé 200€ par mois.

Et en fait Kevin Michu est un mec bien : il se réveille avec 39° de fièvre, vomi partout. Il est malade, il se sent vraiment mal . Il va a son centre de santé pour les pauvres (y’en a aussi dans Paris, on est très bien soigné et les dentistes sont pros) qui va lui coller un arrêt maladie ? Et bien personne, l’arrêt maladie ne prévoit pas autre chose que chômeur rémunéré ou salarié. Le bénévolat obligatoire n’est pas prévu. Hop encore un truc à changer.

Une fois réparé, Kevin Michu va pouvoir retravailler bénévolement de force et gratuitement. Il se rend chez ZGLUB, par contre y’a du verglas sur son chemin habituel. Il se casse une patte, aie ouille ça fait mal. Accident du travail ? Ben non s’il n’y a pas de contrat de travail.

Donc maintenant imaginez le bordel qui va se produire avec 100 000  Kevin à gérer ? Surtout que dans le lot , y’a une partie qui a de gros besoin en terme de formation professionnelle . Pas grave, dirons les Repoublicains “faut les faire travailler” sans rien d’autre.  Au final, ZGLUB se dira, oh mais avec 6 Kevin gratuits je couvre mon accueil mon informatique, et je capte plus de clients , et finalement l’emploi d’accueil ne sera pas remplacé quand Edgar le vieux de l’accueil sera parti à la retraite à 67 ans.

Et que faire si Kevin et Jean-Kevin (autre bénévole obligatoire) décident de fonder un syndicats des travailleurs gratuits et se mettent en grève ?

On le voit, les imbéciles républicains, n’ont pas du tout pensé que leur truc en plus d’être odieux (travail obligatoire gratuit) ne pourra pas être appliqué sans foutre le bordel. Je leur conseille éventuellement de voir comment le STO allemand était organisé : Nombre d’agent pour contrôler tout ça au niveau national par exemple.

Bref, cette droite sociale est complètement conne, plus que bête à manger du foin: elle veut revaloriser le travail en le rendant gratuit pour certains. Elle jète les gens les uns contre les autres comme le FN. ils sont aussi odieux, et leurs idées ne sont même pas applicables. Bref, ce sont des ORDURES. Tout ça avec un silence médiatique inquiétant, et une gauche qui ne répond pas assez fort.

Et comme toujours le diable se cache dans les détails ! Voilà ce qu’explique le président du conseil départemental de droite « On va peut-être détecter un certain nombre de bénéficiaires qui seront en incapacité d’effectuer une activité bénévole, a ajouté le président du département. Dans ce cas, ils relèvent de l’invalidité, qui est prise en charge par la Sécurité sociale, et pas du RSA. Cela pourrait être des pistes d’économies immédiates »  Et accessoirement sortiront des statistiques du chômage en devant invalides. C’est ce qu’on fait depuis des années le Royaume-Uni , les Pays-Bas pour ne citer qu’eux comme truqueurs de leur taux de chômage.  Au mois de janvier 2015, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C et ayant un droit payable au RSA est de 933 800 (soit 17,5% des demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C, données brutes).

Il y’a près d’un million de RSA chômeurs, vous imaginez ce qui se passera si on généralise la saloperie du bénévolat obligatoire sous peine d’invalidité pensée par entre-autres, les Ripoublicains?

 Pauvre Kevin, par ce qu’en plus il ne peut pas être VTC même si VTC 2 ans c’est mieux que 2 ans au RSA …. Il n’a pas de permis de conduire.