On parle de plus en plus, mais pas trop, du revenu universel. C’est à dire une allocation donnée à tous, sans contrôle, ni conditions de revenus.

Revenu universel et pauvreté, nouvel épisode :  Des venture-capitalistes se disent que les choses pourraient mal tourner pour eux. Ils prévoient des tests grandeurs nature du revenu universel, leur fric va servir à quelque chose et si cela se fait, ce sont des expériences à suivre.  Et pourquoi donc ?

Why a bunch of Silicon Valley investors are suddenly interested in universal basic income

Y Combinator — a startup incubator that counts Dropbox, Airbnb, and Reddit among its alumni — seems mostly interested in basic income as a response to technological unemployment. In the future, the reasoning goes, enough work will be automated that demand for all but the highest skilled labor will collapse, leaving a small group of programmers and capitalists with all the coconuts and most people with nothing.

Lire ça sur le Figaro, et revenir ensuite : «L’ubérisation de l’économie va détruire des millions d’emplois»

Un message à ceux qui adorent Macron qui gémit sur le mode “ouaaais l’économie se transforme” ! Même 50% du travail d’un AVOCAT peut être non pas uberisé, mais numérisé et se voir passer en mode IA (Intelligence artificielle) sur Bigdata (les jugements, les écrits etc..) . Et donc automatisé en partie. Ca commencera par les assistant(e)s, et puis hop un ou deux avocats etc.. Si vous fouillez un peu, et rechercher des informations sur les expériences IA.. vous allez découvrir qu’on a déjà par exemple testé des algorithmes qui prennent des décisions à la place de CEO, de ressources humaines, de médecins etc.

C’est pas “Uber” c’est la robotisation.

L’informatisation/robotisation de tas de trucs va supprimer des millions d’emploi, par exemple on sait déjà faire des robots qui ramassent des fruits et légumes ou qui font la chasse aux mauvaises herbes sans produits chimiques (du robot BIO) : Cela implique la suppression des emplois de saisonniers à venir, et la disparition des emplois d’été pour des étudiants qui en plus verront leur job (celui qui est objet des études qu’ils suivent) sérieusement robotisé d’ici 10 ou 15 ans.

On arrive alors à ce que le jeune Yuppie de Y-Combinator craint, un monde où la majorité des gens se retrouveraient sans rien: pas de travail, donc pas de revenu ou alors une aide sociale couvrant a peine 60% de leurs besoins. C’est ce monde qui est décrit dans la série TV d’ARTE : Trepalium. Attention, ça peut choquer, c’est le monde selon Laurent Wauquiez.

Que ce passe-t-il actuellement dans le monde (et dans l’UE ça doit être le même mécanisme à l’oeuvre) : la pitoyable théorie du ruissellementtrickledown economics” qui pollue les cervelles de décideurs, voir de certains “socialistes” fonctionne désormais à l’envers.

“The wealth of the richest 62 people has risen by 44 percent in the five years since 2010—that’s an increase of more than half a trillion dollars ($542 billion), to $1.76 trillion,” “Meanwhile, the wealth of the bottom half fell by just over a trillion dollars in the same period—a drop of 41 percent. Since the turn of the century, the poorest half of the world’s population has received just 1 percent of the total increase in global wealth, while half of that increase has gone to the top 1 percent.

Quel rapport avec le revenu universel ? C’est simple il est là pour compenser la perte de salaire des emplois qui sont rabotés ou disparaissent nous dit-on.  Je suis favorable à cette idée, mais j’ai de très gros doutes… je pense qu’un grand nombre de défenseurs veulent en fait maintenir les pauvres dans des trappes à pauvreté tout en leur vendant une responsabilisation ou une chance de s’en sortir.

En voici un tout propre sur lui, Gaspard Koenig, regardez la vidéo de John Paul Lepers pour Vox Pop sur Arte .

Monsieur Gaspard K  parle d’un “revenu de liberté pour tous” .. de 450€ [ à 22 min 16] comme montant mensuel.. ajustée à une flat-tax de 23% impôt vicieux que “tout le monde paye dès le premier euro”. Le journaliste est surpris “comment on fait?”. 450€ c’est moins que le RSA, ou moins que l’allocation de solidarité spécifique (ASS )de 500€ (aide mensuelle des chômeurs en fin de droits, c’est à dire après 2 ans de chômage).

Mais monsieur libéral est sympa, il garde l’APL, aide au logement.  Mais au final, là dans son modèle 600 000 pauvres perdent déjà 50€ mensuels avant même d’avoir payé sa flat-tax. Et oui, monsieur ne sait pas que les chômeurs en fin de droits touchent une allocation de solidarité spécifique d’un montant de 500€.

En effet, le diable se cache dans les détails, ici remplacer TOUTES LES AIDES par un seul truc sans conditions de revenus, ça signifie par exemple que la CMU-C disparait, c’est une aide en fait basée sur les revenus. Quel est le cout d’une mutuelle pour un jeune de 25 ans et pour un vieux de 50 ans ? ce n’est pas le même, le vieux paye plus cher, bien plus cher. Et des détails comme ça j’en ai quelques autres : le tarif social EDF, ça saute, les tarifs réduits ou gratuité transports pour les RSA/ASS : ça saute aussi. Et la liste comporte d’autres points: les aides au logement autres qu’APL : ça saute dans ce cas aussi… Et là on est au delà pour certains bénéficiaires on est au de la des 450€ pensés par certains, en fait plus proche d’un cumul d’aide de 750€ mensuel. Et là le lecteur égoïste se dit “salop de pauvres ils gagner plus à rien faire que moi à travailler , ils ont tout on n’a rien” . Ne rigolez pas je l’ai entendu. Donc là, je propose : on échange nos situations ?

En pensant à cette article,  je venais d’aller voir les services sociaux (à Paris) pour une aide. Et je me suis dit que si le revenu universel existait  (vu les chiffres qui circulent : 450, 500, 600€ ) ces aides n’existeraient plus! mon revenu de pauvre perdrait quelques dizaines ou plus d’euros chaque mois, c’est à dire que cela conduirait pour moi à de nouvelles dettes, et oui gros con de CSP+ à ce niveau de revenu on ne peut pas faire d’économie, se constituer un capital.. Seule solution pour moi alors, partir de Paris et aller cohabiter avec un pote à la campagne et perdre toute chance de bosser sur un projet. Ou alors devrais-je avec d’autre prendre les armes et pendre quelques raclures de la caste financiariste à des lampadaires..

Elle est où la liberté pour tous là ? hein ?

Donc ceux qui me disent “oh c’est génial le revenu universel” : interviewez 100 ou 200 précaires de toutes catégories (ah mince ça c’est déjà fait : on m’a sondé, avec quelles conclusions? ) avant de couiner “wahouuu la super idée” pour comprendre que ces gens sont endettés, se privent, et que ne rien changer financièrement à leur vie ne fera pas briller des mots comme “émancipation” “liberté” “indépendance” et autres belles choses sans sens ici.   Et demandez leur d’estimer eux-même le prix de leur liberté !

Donc à ce niveau de 450€ (annoncé par des libertarés comme par hasard) là ça ne changera rien pour moi , car ce revenu universel remplacerait – je le répète au cas où vous n’avez pas encore fait le calcul- toutes les aides sociales et donc mon “ASS”, mon APL , la CMU, la prime des précaires à noël (montant inchangé depuis 2000: 150€) . C’est fou ces gens qui parlent de chose sans connaitre la vie des précaires.. Mais ne jetons pas l’idée pour un ou deux détails.

 

Ce qu’il faut pour vivre décemment

Je propose qu’on prenne 50 députés, 50 sénateurs au hasard, 50 hauts fonctionnaires au hasard, 50 type du MEDEF , 50 membres de cabinets au hasard et qu’on leur donne un revenu de 1000€ pour vivre chaque mois pendant 18 mois, suivis par des journalistes (real tv). Et qu’on les écoute ensuite.

Certains devraient connaitre la vie des pauvres : Ils sont également poussés à réduire leurs dépenses de loisirs, mais également leur consommation d’eau (pour 19% d’entre eux) et d’électricité (pour 22%), ou de nourriture (pour 19%). Ainsi, personnellement, je coupe le chauffe-eau 1 jour sur 2, en hiver je ne chauffe que 4h par jour (merci le chauffage électrique) .. c’est pour ça que le prochain CSP+ qui me dit “pauvre paye de l’impôt sur le revenu” ce sera 12 balles dans la peau.

“chacun devrait payer un IR, ne serait-ce que pr avoir conscience que tout n’est pas gratuit.” 

Ce genre de choses, on l’entend… Ca vient de gens qui doivent penser que le pauvre qui va faire ses courses au Lidl en comptant chaque euro dépensé voit les choses gratuites, jète l’argent par les fenêtres et et qu’en plus le coût de collecte de l’impôt pour des petites sommes est largement inférieur à cette somme.

Alors votre revenu universel que changera-t-il à ça ? si au final son montant est inférieur au niveau requis ?

Mais nous ne devons pas jeter l’idée ! comme le dit Benoit Thieulin :   “Des études complexes sont nécessaires, des mois de travail, il faut faire bosser des économistes, des statisticiens, des juristes, etc. C’est le bon moment pour le faire, afin que le revenu universel soit l’objet d’un débat durant la campagne présidentielle et qu’une décision soit prise par le prochain président. Voilà enfin un débat politique qui peut changer la vie de tous ! “

C’est justement ce que préparent les venture-capitalistes US : ces gens ne sont pas obligatoirement des raclures mes chers lecteurs gauchistes.