Ca a commencé en 1997 de mémoire. Un soir d’été, je revenais de Charenton pour aller à Vincennes où je résidait  en vélo. J’aime bien le vélo depuis longtemps, c’est pratique comme moyen de transport…

Presque arrivé à destination, j’ai commencé à manquer d’air, à tousser. Je tombe de vélo et me retrouve a tousser comme un fou et à manquer d’air, a avoir du mal à expirer, à sentir une gêne. Ca a continué dans la nuit. Un truc nouveau pour moi. Direction le médecin le lendemain. Auscultation … Subitement il sort un appareil pour estimer le volume expiré : un spiromètre. Je souffle dedans et me met à tousser.

Il regarde le truc et me dit : vous êtes asthmatique. Là il vous manque 30 ou 40% de capacité. Début du traitement : singulair™, ventoline™, pulmomachin truc. Et me conseille de revenir dès que ça se reproduit. Avantage je travaillais à 800m de chez moi. Au bout de quelques temps et crises: Confirmation.

Les gens qui me connaissent me voient parfois tousser avec des bruits bizarres. On appelle ça de la toux spasmodique, ça peut faire peur (surtout dans le métro) et moi je dois contrôler ça, ça peut en effet continuer de manière pas agréable du tout.

Etrangement ça se produisait aussi et surtout en cas d’épisode de pollution atmosphérique. Hiver, comme été, avec ou sans allergies en cours. A l’époque j’aurai pu consulter ce rapport ( 1996) qui montrait déjà les dangers de cette saloperie de gazole. Ce rapport tenez vous bien une actualisation du rapport écrit en 1983 sous la direction du Professeur André ROUSSEL* qui dressait l’état des connaissances sur les conséquences biologiques et sanitaires des émissions des véhicules automobiles. On trouve des traces de ce rapport dans les archives du Sénat.

Pollution par des véhicules Diesel évoquée par M. Edouard Bonnefous – Rapport du professeur Roussel relatif à la pollution automobile dans le centre des villes – Attachement à réduire les multiples sources de pollution – (p. 3494).

Tout ça exprimé dans un journal télévisé de la TV française, le 7 Juillet 1983. Vous pouvez le consulter en entier sur le site de l’INA. C’est à partir de 19’45”.

Extrait:

Donc on sait ça depuis au moins 1983.

J’aurais du compter les arrêts maladie , les jours off par ce que j’étais en vrac et respirait de travers.  Je me souviens avoir lu que tout cela provoquait un cout de 1 milliards d’Euro par an au niveau de la région ile de France.

On trouve des études qui font le lien entre la pollution atmosphérique et ces problèmes là. Donc mes problèmes et ceux des gamins de 7 ans qui ont les même soucis. Et qui est la plus gros responsable ou la plus grosse caractéristique de cette pollution ? les micro-particules résidus de combustion : moteurs à explosion à essence ou diesel , surtout le diésel. Et ça concerne aussi le chauffage individuel artisanal: foyers ouverts etc..

Regardez l’évolution depuis 1998 (Ile de France) . On constate qu’on dépasse la valeur limite requise par les normes UE sans rien faire en terme de réduction par exemple du trafic (et pas seulement de la vitesse) lors des épisodes.

pm10-1998-2011

Si vous voulez lire des PDF sur le sujet, j’en ai trouvé quelques uns.

Un sur les risques de cancer liés à ces particules fines. Oui, Cancer. Par ce que ces trucs ont des

propriétés mutagènes et cancérigènes.  L’organisation mondiale de la Santé a classé le diesel comme cancérogène.

L’ademe diffuse elle un avis sur les enjeux sanitaires de la pollution de l’air par les particules fines. Il contient ça:

Les études scientifiques montrent qu’une exposition de court terme aux particules fines suffit à accroître la morbidité cardio- respiratoire, tandis qu’une exposition chronique favorise l’apparition d’asthme chez l’adulte4, de broncho- pneumopathies chroniques obstructives et d’altération du développement de la fonction respiratoire chez l’enfant, de maladies cardiovasculaires et de cancers du poumon. (…) 

Le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) 5 a établi un coût de cette pollution compris entre 20 et 30 Md€, soit 400 à 500 €/habitant pour l’année 2000.

 

France 2 a diffusé une émission sur le diesel. Je vous invite à la visionner en entier. Il comporte en effet des informations importantes.

 

– Contrairement aux intox des vendeurs de gazole et de moteurs, les études ne datent pas de 10 ans, mais elles continuent encore. Sinon on ne verrai pas de biologistes dans ce reportage dans leurs laboratoires à faire des tests. On trouve ces menteurs sur BFMTV et ailleurs.

– La pneumologue[1. elle n’est pas journaliste éco sur BMFTV , le libéral ne va donc pas la croire] explique que ces micro-particules accentuent les effets des allergies (c’est mon cas) et provoquent de l’asthme (combo winner).

–  A la fin du reportage on voit que les fameux filtres à particules s’ils filtrent les plus grosses.. perdent de l’efficacité et doivent êtres nettoyés régulièrement. Ca énerve les conducteurs, allez lire les forums auto. Et surtout il n’empêchent pas le recombinaison d’éléments rejetés en micro-particules de plus petites tailles ( PM2.5 PM10) à la sortie du pot. Et celles-ci plus légères se diffusent plus loin… et plus facilement. Y compris sur les filtres à la norme 2011 (Euro 5).

On a donc une norme actuelle Euro 6 qui ne sera pas assez efficace. Là on parle des voitures à venir, pas encore achetées. On annonce une norme Euro 7 plus sévère en 2020. N’oubliez pas que les constructeurs Français ont fait (avec les allemands) du lobbying pour retarder l’adoption de toutes les normes dans ce domaine.

nono_diesel_pulmicort

 

Si on ne fait rien, ma vie, celle de tas d’autres gens seront impactées. On trouve des enfants de 7 ans asthmatiques désormais. Si ce n’est pas moi, d’autres feront comme les Japonais à Tokyo: poursuivre les collectivités et constructeurs pour mise en danger de la vie d’autrui. Ils ont obtenu l’interdiction du diésel en ville.

Alors que faire ? Creusons un peu :

Savez vous que le brevet des filtres à particules date de 2000.  Il a donc fallu 12 ans de délai pour mettre en place un brevet de 2000 chez PSA par exemple. PSA qui avec BMW/Audi a donc fait du lobbying pour retarder les normes les restrictives sur leur saloperie de Diesel dont les américains ne veulent pas dans certains états . Rappel : les USA ont rendu obligatoire l’usage du pot catalytique bien avant[4. Californie via son Clean Air Act de 1972] l’Union Européenne.

Un autre point, toujours avec PSA : C’est donc l’état qui l’aide via une co-entreprise pour une rupture technologique : objectif 2 l / 100 avec de l’essence, ce qui est une bonne idée.  Et l’état qui aide PSA avec des crédit impôts recherche .. alors que les actionnaires préfèrent l’immobilier et la rente.

N’oublions pas non plus que le lobby des constructeurs a conduit l’Etat a inciter massivement les individus à se tourner vers le diesel … Sans penser aux conséquences. Tout ça dans les années 80/90. C’est expliqué dans le reportage de France2. N’oublions pas non plus que l’accent a été mis sur le CO2 et pas sur le reste par les écolos depuis des années. Et que cela est bien dommage.

Regardez cette évolution:

parc_diesel_1003_2012

Une évidence saute aux yeux, devant le risque sanitaire, économique et social: la nation doit mettre sous tutelle les deux constructeurs automobiles qui ont fabriqué le plus de moteurs diesel : Renault et le groupe PSA. Il fut donc leur imposer la production de véhicules plus propres, comme ceux sur lequel PSA travaille depuis quelques temps.

Et on doit dans le même temps aider les propriétaires de diesel pourris, les plus pauvres[1. Je ne sais pas si c’est une ligne terra nova, Marc Vasseur pourra me le dire] avec des vieilles bagnoles et les artisans. Ce sont ceux là qu’il faut aider en premier .. et donc à identifier pour être efficace. Là c’est pas facile…

Ca doit se faire sur 10 ans. La prohibition du diesel pour les véhicules automobiles, et d’ici 5 ans l’arrêt de la vente de véhicules diesel neufs sur le territoire Français, et donc leur production par PSA/Renault. 10 ans c’est aussi le temps que les propriétaires de diesel changent de véhicules.

C’est le job des politiques d’expliquer les choses, de dire aux citoyens que telles et telles choses vont changer pour telles raisons. On ne doit pas oublier non plus que les acheteurs de véhicules diésel ne sont pas au courant des problèmes sanitaires: ils ne sont donc pas responsables.

Mais pourquoi ne pas les informer ? On peut commencer par obliger les vendeurs à faire figurer l’information suivante “nous vous rappelons que l’OMS a établi que le diésel était cancérigène” dans leurs établissements, sur les véhicules de démonstrations, site web et autres… Et notre état doit aussi cesser d’inciter à la consommation si la nocivité est prouvée. Sa responsabilité pourrait être établie devant des tribunaux un jour…

Méditez[1. A moins que vous ne soyez comme le libéral Soummier et pensez que tout ça appartient à l’absurdité d’un pseudo débat scientifique qui repose sur des études toujours biaisées] ces rappels :

L’amiante a été détecté comme cancérigène dans les années 1950.  Il a été interdit aux USA par le “USA Clean Air Act” de 1970.En France uniquement en 2000. Soit 50 ans plus tard.

Et nous auront encore longtemps du diesel sur les bras: Le raffinage du pétrole produit presque forcément du diesel vu les procédés employés: la distillation.  Les chimistes devront travailler pour éviter ça.

 

 

 

 

 

Hop!