les députés PS soc-lib bigleux

Voilà qui va ravir les éditocrates, soit ceux du journal du soir , soit des plateaux à dindons des TV plates. Un petit groupe de députés PS, une dizaine .. a donc publié …

un appel REFORMISTE. Oups, ouille… qui contient ça :

Enfin, si F. Hollande a le mérite d’affronter le problème du coût du travail, on peut douter qu’il obtienne en contrepartie des engagements fermes d’embauche dans un contexte économique très incertain. Il y a pourtant des engagements à négocier avec le patronat en matière de formation, de délais de paiement et de relations inter-entreprises, de recherche et développement, d’appui des grands groupes à leurs sous-traitants. Pour l’emploi, il faudra que F. Hollande s’attaque à un ultime et redoutable tabou national : celui des rigidités d’un code du travail qui, de protecteur du salarié, est devenu un puissant répulsif de l’emploi.

On rappellera que les engagements du pacte de responsabilité seront surveillés au mieux par un “observatoire” qui n’est pas donc doué du droit de corriger, contrôler, réguler ou de punir.. et ce malgré les cris d’orfraie d’un MEEDF qui ne représente pas toutes les entreprises mais se livre à un corporate whining de plus en plus visible.

corporate_whining

Ici c’est une version anglaise, je vous laisse traduire.

Et voilà donc des députés PS qui veulent donc réduire le code du travail , par ce qu’il est un puissant répulsif de l’emploi. On aimerait quelques détails, par ce que les pays qui l’ont fait ont vu le nombre de précaires augmenter et surtout de nombreux trucages statistiques pour réduire le taux affiché de chômage c’est le cas du Royaume-Uni, du Danemark, des Pays-Bas par exemple. Pays où il existent de nombreux exemptés de recherche de travail.

Et il faudra aussi expliquer à ces andouilles que lorsque 5 millions de chômeurs existent, ce n’est pas en retirant 10 ou 20 pages du code du travail ou en permettant un licenciement en 24h ou minutes qui créera de l’activité. A moins de penser que le discours d’un pigeon à San Francisco à valeur pour toutes les entreprises françaises. Quand bien même cela serait utile pour certaines entreprises en flux très tendu, cela sera forcément utilisé par d’autres pour réduire les salaires en licenciant rapidement puis en embauchant moins cher des chômeurs qualifiés disponibles en masse.  Le but de tout ça est de mettre les salariés en concurrence , tout simplement.

Le MEDEF qui annonce 1 Million d’emploi crée se base sur une baisse du cout du travail .. imaginant que celle-ci en faisant augmenter les exportations demandera au entreprise d’embaucher quelques centaines d’emplois, mais cela marchera-t-il dans un pays qui produit des trucs merdeux ? Avez-vous vu le nombre d’années qu’il a fallu pour que les imbéciles de la famille Peugeot lâchent le morceau ?


Submit a Comment